Mon compte : 

Mes achats :

  • Mon écrin est vide !
Etre informé des nouveautés, des promotions ? abonnez-vous à notre lettre d'information :   Abonnement
facebook twitter google plus
Nos garanties : diamants, pierres précieuses et perles certifiés - Satisfait ou remboursé - Livraison gratuite et assurée

Vous êtes ici : Accueil / LES PIERRES PRECIEUSES

LES PIERRES PRECIEUSES

Les avantages d'acquérir une pierre gemme de couleur, accompagnée d'un certificat

Une pierre précieuse certifiée est une pierre dont la qualité a été évaluée par un laboratoire de gemmologie indépendant.

Les laboratoires tels que le LFG , le SSEF et le GUBELIN, sont reconnus pour leurs expertises. Leurs certificats sont utilisés pour déterminer les critères d'une pierre de couleur.

Un certificat présente le descriptif complet et exact des caractéristiques d'une pierre et il constitue la preuve irréfutable de sa qualité. C'est la carte d'identité de la pierre.

Les Rubis, Saphirs, Emeraudes sélectionnés et proposés sur le site "Massilia-Diamant" sont systématiquement certifiés et leurs certificats peuvent être téléchargés et édités.

Ces certificats permettent d'identifier la provenance de la pierre.

Ils révèlent, également, les traitements qui auraient pu leur être appliqués, susceptibles de modifier ou d'altérer leurs qualités spécifiques.

Le certificat de gemmologie qui accompagne un Rubis, un Saphir, ou une Emeraude offre une totale garantie sur les caractéristiques et les qualités intrinsèques de ces pierres précieuses.

Description d'un certificat de pierre précieuse

Un certificat, dont un modèle du laboratoire SSEF est présenté mentionne les informations suivantes :

(L'ordre de présentation des critères de la pierre peut varier selon le laboratoire émetteur)

Certificat de pierre precieuse

La forme ou la taille :
Les formes peuvent être ovale, coussin, rectangulaire…

Les dimensions :
Les dimensions des côtés et la hauteur sont indiquées.

Le poids :
Il s'exprime en "Carats", abréviation "ct".

La couleur :
Elle est indiquée en fonction de la pierre. Elle est verte pour l'Emeraude, rouge pour le Rubis et bleue pour le Saphir.

L’identification ou nature minéralogique :
Il s'agit du Béryl pour l'Emeraude et du Corindon pour le Rubis et le Saphir.

Les commentaires :
L’origine des pierres précieuses (à savoir le pays ou la région de provenance) est mentionnée.
L'authenticité est confirmée.
Le cas échéant, la nature des divers traitements subits est précisée.

Le rubis

Le Rubis (Corindon) est la plus rare des pierres précieuses utilisées en joaillerie.

Le nom de cette gemme vient du latin Rubeus signifiant "rouge".

C'est l'une des pierres précieuses les plus coûteuses : les gros Rubis sont plus rares que les diamants de même taille.

Le rubis évoque la splendeur et la joie.

Historique, gisements et extraction du rubis

Très tardivement, à la fin du XVIIIe siècle, le Rubis commença à être rattaché, ainsi que le Saphir, au groupe des Corindons.

Avant cette date, la Spinelle Rouge et le Grenat passaient souvent pour des Rubis. Ces trois pierres étaient de couleur rouge et anciennement appelées "escarboucles".

La roche-mère du Rubis est principalement constituée d'un marbre "dolomitisé" né d'un métamorphisme de contact du granit associé au calcaire. La proportion de Rubis dans les gisements primaires de ce type est trop infime pour être exploitée commercialement.

Les gisements alluvionnaires fournissent une production bien plus importante. Le poids spécifique élevé du Rubis permet de le recueillir en résidu concentré, obtenu par lavage des graviers des sables fluviaux. Les Rubis sont ensuite triés à la main.

Les exploitations les plus importantes se trouvent au Myanmar (ex Birmanie), en Thaïlande (Siam), au Sri Lanka (Ceylan), en Tanzanie, à Madagascar et au Vietnam.

Myanmar (ex Birmanie)
La Birmanie du Nord, aux environs de Mogok, fournit la plus abondante production. La couche riche en Rubis se trouve à plusieurs mètres sous terre. Elle est exploitée au moyen de puits et de galeries. Une très petite quantité de pierres extraites sont destinées à la joaillerie. Les Rubis extraits dans ces gisements sont plus connus sous le nom de Rubis Birmans.

Thaïlande
La couleur des Rubis de Thaïlande est rouge vive légèrement nuancée de brun. Les rubis sont présents dans les graviers argileux de la région de Chantabun au sud-est de Bangkok. Les galeries d'exploitation mesurent jusqu'à huit mètres de profondeur.

Les Rubis en provenance de Thaïlande sont communément appelés Rubis de Siam.

Sri Lanka
Au Sri Lanka, les gisements de Rubis se localisent dans la région de Ratnapura au sud-ouest de l'île. Ils sont extraits des cailloux et des sables du fond des eaux courantes.

En majorité, les Rubis provenant de ces alluvions appelées "illam" dans la langue du pays, ont une couleur qui varie du rouge clair au rouge framboise. Ces Rubis prennent le nom de Rubis de Ceylan.

Tanzanie
Depuis les années cinquante, la Tanzanie produit parfois des Rubis de taille conséquente, mais ils sont de moins bonne qualité. D'autres gisements de Rubis ont été récemment découverts au nord-ouest du pays ; leur couleur est violette et comporte une nuance de brun rouge.

Le plus gros Rubis brut découvert pesait 400 carats. Il fut trouvé en Birmanie et taillé en trois gemmes.

Parmi les pierres les plus célèbres, figurent :

  • le Rubis Edward, 167 carats, se trouve au British Museum de Londres
  • le Rubis étoilé De Long, 100 carats, visible à l'American Museum of Natural History de New-York
  • le Rubis de la Paix, 43 carats, appelé ainsi pour avoir été trouvé après la première guerre mondiale, en 1919.

La couleur et les propriétés du rubis

La couleur rouge des Rubis et ses différents tons sont dues à des ions de chrome, qui en faible proportion, remplacent ceux d'aluminium dans la structure cristalline (composée d'oxyde d'aluminium et d'oxyde de chrome). Lorsque la couleur tire sur le brun ou le violet, les Rubis contiennent alors des ions ferriques.

La couleur rouge n'est pas toujours uniforme dans un même gisement.

A elle seule, la couleur ne permet pas de déterminer avec certitude la provenance d'une pierre. Ainsi, les appellations Rubis Birman et Rubis de Siam sont parfois trompeuses et servent à distinguer la qualité de la pierre plutôt que sa couleur.

Toutefois, la couleur naturelle des Rubis est extraordinaire : plus orangée dans les Rubis d'Orients (Ceylan et Birman), elle est un peu grenat dans ceux de Siam.

La couleur la plus prisée est rouge franc additionné d'une pointe de bleu dite sang de pigeon. Une fois taillé, l'éclat du Rubis peut égaler celui du diamant.

Bien qu'il soit 140 fois moins dur que le diamant, le Rubis se situe juste après lui : indice 9 sur l'échelle de MOHS qui en compte 10.

Les inclusions sont fréquentes mais n'affectent pas la qualité de la pierre. Bien au contraire, elles garantissent son authenticité de Rubis véritable par rapport au Rubis synthétique.

La nature des inclusions (minéraux, canaux ou inclusions liquides) fournissent de nombreuses indications sur le lieu d'origine de la pierre puisque les inclusions sont spécifiques de chaque gisement.

Des inclusions de Rutile, appelées soies, donnent à la pierre un reflet doux : elles peuvent être mises en valeur lorsque le Rubis est taillé en cabochon. Ces inclusions produisent alors un effet d'astérisme. Ce phénomène très prisé, fait apparaître une étoile à 6 branches qui semble glisser à la surface de la pierre lorsqu'on la bouge : le Rubis est dit Rubis cabochon étoilé.

La taille du rubis

La plupart des Rubis sont taillés dans le pays d'origine. Il s'avère que cette taille n'est pas toujours satisfaisante puisque les tailleurs préfèrent conserver à la pierre son poids maximal.

Ainsi beaucoup de pierres doivent être retaillées par la suite pour leur optimisation en joaillerie.

La taille à degrés et la taille fantaisie (poires, coussins, cœurs, navettes) conservent à la pierre toute sa transparence et sa brillance. Les pierres moins transparentes sont souvent taillées en cabochon.

L'émeraude

L'Emeraude doit son nom au grec "smaragdos" qui signifie Pierre Verte.

L'étymologie de ce nom remonterait probablement au Persan ou à l'Hindou ancien.

On dit qu'elle est douce au regard et repose la vue.

Tout le renom de l'Emeraude est dans sa couleur. Le vert de cette pierre précieuse est si beau qu'il ne peut être définit que par son nom lui-même : vert émeraude.

L'Emeraude est avec le Rubis, le Saphir et le Diamant, l'une des 4 pierres précieuses. Cette pierre appartient au groupe des Béryls, comme l'Aigue Marine et le Béryl. Toutefois l'Emeraude est la plus noble des pierres de cette famille.

Historique de l'émeraude

Dans les temps anciens, beaucoup de pierres vertes étaient nommées Emeraudes.

Gisements historiques

Les plus anciennes mines étaient situées en Egypte et exploitées environ 2000 ans avant Jésus-Christ. De là viennent les Emeraudes trouvées dans les tombeaux des pharaons. Par la suite, elles ont été dénommées : les mines de Cléopâtre .  Ces mines furent oubliées et redécouvertes vers 1816 par un explorateur français Frédéric Caillaud.

Surnommé "la montagne des verts joyaux" , le gisement d'Habachtal , en Autriche, est situé à 2200 mètres d'altitude dans le parc national Hohe Tauern.

Il était connu des Celtes, exploité par les romains, avant de dépendre de l'Evêché de Salzbourg puis du Dûché de Bavière qui le céda à un joaillier Viennois, lequel le vendit aux Anglais.

En 1903 les britanniques en extrairent 68 000 carats qu'ils firent tailler en Inde.

En 1975, une Emeraude de 49 carats fut trouvée dont on tailla une pierre de 10 carats, actuellement exposée au Muséum d'Histoire Naturelle de Vienne.

En Inde, depuis toujours, des Emeraudes de toutes provenances y étaient taillées, ce qui a pu engendrer une certaine confusion dans les esprits quant à leur véritable origine de production.

Les anciennes mines d'Ajmer sont épuisées mais en 1943, de nouvelles mines furent découvertes dans l'Etat du Rajasthan.

Au XIXe siècle, en Sibérie, dans les monts Oural, des gisements ont produit un grand nombre de pierres de qualité très différente, certaines très belles, d'autres très claires.

La plus importante Emeraude trouvée en Russie pesait 101,25 carats.

Gisements et extraction de l'émeraude

L'Emeraude est produite par la cristallisation de roches de profondeur d'origine magmatique. C'est le refroidissement lent de ce magma en fusion, riche en fer, calcium magnésium, fluor et béryllium qui a favorisé la formation des cristaux d'Emeraude.

Ses gisements se trouvent dans des filons de pegmatite ou dans leur voisinage.

En Colombie, et uniquement pour ces gisements, le processus géologique a été différent. Les éléments constituants ont été véhiculés sous pression dans des fissures appelés filons hydrothermiques.

Cela a permis aux cristaux de se développer librement dans un milieu fluide. Ainsi, ils ont pu acquérir non seulement une forme parfaite mais aussi une grande limpidité. Ce processus explique l'existence d'Emeraudes ayant la particularité de renfermer de l'eau sous forme d'une minuscule inclusion ainsi qu'un tout petit cristal cubique et une bulle de gaz carbonique.

Son extraction s'effectue presque exclusivement dans la roche mère où l'Emeraude s'est formée, dans de petits filons, ou bien le long des parois de certaines cavités.

Gisements de Colombie

Les gisements d'Emeraudes les plus importants se trouvent en Colombie. La  célèbre mine de Muzo, à 100 km au nord-ouest de Bogota était déjà exploitée par les Incas. Abandonnée, elle fut à nouveau exploitée au XVIIe siècle. C'est cette mine qui donne les plus belles qualités de pierres d'un vert profond.

L'extraction s'effectue le long de terrasses ou de gradins à ciels ouverts. La roche mère est friable, tendre et constituée de schiste de calcaire noir, si bien qu'elle peut être facilement détachée à l'aide de perches.

Située non loin de Muzo, la mine de Coscuez , à 1200 mètres d'altitude, présente une superficie de moindre importance mais elle produit un meilleur rendement. Sa production vient au second rang dans la production d'Emeraudes en Colombie et ses cristaux sont d'une exceptionnelle beauté.

L'une des plus exceptionnelles Emeraudes est conservée à l'état brut à la Banque Nationale de Bogota : elle pèse 1759 carats (soit 351,80 g).

Tout proche de Muzo également, la mine Pena Blanca est célèbre pour ses Emeraudes Trapiches exceptionnelles découvertes en 1964. Il s'agit d'une formation unique au monde, constituée d'un cristal hexagonal central très mince, autour duquel rayonnent six autres petits prismes d'Emeraude.

Emeraude trapiche :

Emeraude trapiche

Au nord-est de Bogota à 2300 mètres d'altitude se trouve, un autre gisement important en Colombie : la mine de Chivor . Elle fut d'abord exploitée par les Incas puis par les Espagnols jusqu'en 1675, date à laquelle elle tomba peu à peu dans l'oubli, pour être de nouveau découverte au début du XXe siècle. Les roches mères sont constituées d'un schiste gris noir et d'un calcaire gris.

C'est dans cette mine que l'une des plus grosses Emeraudes du monde a été trouvée : l'Emeraude Patricia, de 632 carats.

D'autres gisements, plus secondaires ont été découverts à proximité de la mine de Chivor (dont celui de Gachala).

Gisements du Brésil

On recense plusieurs gisements au Brésil : les mines de Bahia, de Goïas et de Minas Gerais.

Contrairement à la Colombie, les mines se trouvent dans des états différents, géographiquement très éloignés les uns des autres ; à noter qu'elles appartiennent à des propriétaires privés. Le Brésil se place au second rang mondial pour la production d'Emeraudes.

Au nord-est de Brasilia, dans l'Etat de Goïas, une mine d'Emeraudes est exploitée depuis 1981 dans la ville de Santa Terezinha de Goïas . Elle représente la plus importante source d'Emeraudes.

Dans l'Etat de Gerais, au sud-est de Brasilia, la mine Belmont a été découverte, par hasard, en 1978. Les méthodes d'extraction et les techniques de production ont été mécanisées et modernisées pour obtenir un rendement d'Emeraudes de belle qualité et de très belle couleur.

Dans l'Etat de Bahia, c'est dans la mine de Salinaha que les premières Emeraudes furent découvertes en 1913.

Mais le gisement le plus important du Brésil a été découvert à Carnaïba en 1965. Les Emeraudes produites sont bien colorées mais elles possèdent toutes sortes d'inclusions qui altèrent leur transparence.

Le plus gros cristal extrait de cette mine pesait 6225 carats (soit 1245 g).

Gisements d'Afrique

En 1925 furent découvertes les premières Emeraudes sur le continent africain mais l'exploitation effective ne se fit qu'à partir des années 50.

En Afrique du sud, dans la province du Transvaal deux mines (Cobra et Gravelotte) produisent seulement 5% d'Emeraudes de bonne qualité.

La Zambie est le principal producteur d'Emeraudes d'Afrique. Notamment, les mines de Kufutu, de Mufulira et de Miku (exploitée depuis 1978) produisent des Emeraudes de très belle qualité.

Découverte en 1956, la mine de Sandawana au Zimbabwe fait l'objet d'une exploitation intensive. Ce gisement s'étend sur 35 hectares. Les puits peuvent aller jusqu'à 200 mètres de profondeur et les galeries forment un réseau de 50 km de long. C'est le quatrième producteur d'Emeraudes au Monde.

D'autres gisements sont aussi exploités en Tanzanie et au Mozambique.

Gisements de Madagascar

La mine d'Ankadilalana, au sud-est de l'île est exploitée depuis 1984. Les pierres sont riches en inclusions qui troublent leur transparence. Leur couleur est similaire à celle des Emeraudes extraites en Zambie.

Gisements du Pakistan

Depuis 1958, des Emeraudes sont extraites de la mine de Mingaora dans la vallée de Swat.

Gisements d'Afghanistan

Dans la vallée du Panchir, au nord de Kaboul, les gisements fournissent des Emeraudes d'une qualité exceptionnelle aussi prisées que celles de Colombie. Les évènements politiques de la région ne facilitent pas leur commercialisation.

Divers gisements d'Emeraudes dans le monde

En Australie et plus particulièrement en Nouvelle-Galles du Sud, ainsi qu'en Australie Occidentale, les mines produisent des Emeraudes d'un vert pâle très peu prisé sur le marché.

Aux Etat-Unis, dans les Etats de Caroline du Nord, du Maine et du Connecticut, la production est très faible. Néanmoins, de beaux spécimens ont été découverts :

  • un cristal de 1438 carats a été trouvé en 1969 aux alentours d'Hiddenite, en Caroline du Nord ;
  • un cristal de 1276 carats nommé Hiddenite Emerald ainsi que l'Emeraude Shelby de 7,05 carats sont la propriété du Smithsonian Institut à Washington.

En Sibérie (Russie), le gisement le plus important se situe près du fleuve Takovaïa, dans la partie asiatique de l'Oural.

 

La couleur et les propriétés de l'émeraude

Tout comme le Rubis et le Saphir, la couleur à elle seule ne permet pas de garantir la provenance de l'Emeraude.

Les cristaux ont une transparence variable et une coloration caractéristique allant du vert très clair au vert tendre, jusqu'au vert intense et lumineux des pierres de qualité dans lesquelles on devine une nuance de bleu.

La transparence ne se manifeste que dans les pierres de toute première qualité.

L'oxyde de chrome et le vanadium sont les substances colorantes de l'Emeraude.

La répartition de la couleur est souvent irrégulière (stries ou plages).

Les caractéristiques physiques des Emeraudes varient selon leurs gisements d'origine.

La chaleur ne peut modifier la couleur qu'aux alentours de 700° - 800°C. Les Emeraudes sont fragiles aux chocs en raison de fissures engendrées par des tensions internes. Elles ne doivent être chauffées qu'avec précaution et sont insensibles aux produits chimiques, excepté l'acide fluoridrique.

L'indice de dureté de l'Emeraude se situe après le Diamant, le Saphir et le Rubis. (Indice 7,5 - 8 sur l'échelle de MOHS qui en compte 10).

L'éclat de l'Emeraude est en général vitreux. Ces inclusions ne sont plus considérées comme des défauts. Si elles ne prennent pas trop de place dans la pierre, elles représentent au contraire une marque d'authenticité par rapport aux pierres de synthèses ou d'imitation. Le professionnel nomme ces inclusions jardin ou givre .

La beauté d'une Emeraude résulte de la combinaison des critères de couleur, d'intensité et d'homogénéité et de limpidité.

Emeraudes de Colombie

Les Emeraudes de Muzo sont de loin les plus prisées : leur couleur est intense, veloutée, leur vert n'est ni trop bleuté, ni trop jaune. Ces pierres renferment des inclusions triphasiques, caractéristiques des trois états de la matière (solide, liquide, gazeux). Ces inclusions sont constituées d'une cavité remplie d'eau fossile, saturée en sel, contenant une bulle de gaz formée lors du refroidissement du liquide (la vaporisation) et un petit cristal cubique de sel (NaCl).

Les Emeraudes de Chivor sont aussi de belle qualité, d'un vert-bleu parfois un peu clair. Les inclusions les plus typiques sont constituées de cristaux de pyrite de couleur jaune (sulfure de fer) dont l'éclat métallique renvoie la lumière. Certaines peuvent contenir des inclusions triphasiques.

Emeraudes du Brésil

Les Emeraudes du Brésil sont assez givreuses. Leur couleur est belle, assez intense, verte avec un peu de jaune, souvent répartie en bandes parallèles concentriques, d'intensité variable suivant les bases hexagonales du cristal ; le fond pouvant même être incolore.

Les Emeraudes peuvent contenir des inclusions atypiques :

  • inclusions de types paillettes de mica brunâtres (qui n'existent pas dans les Emeraudes de Colombie) ;
  • inclusions de types canaux remplis de liquide avec de nombreuses fêlures plus ou moins ouvertes, ce qui facilite l'infiltration des impuretés.

Emeraudes d'Afrique

Les Emeraudes extraites des gisements de Sandawana au Zimbabwe sont en général de petites tailles, vives et d'un très beau vert velouté. Elles sont très pures et contiennent de fines inclusions d'aiguilles typiques transparentes en fibres flexueuses (inclusions d'actinotes).

En Zambie, les Emeraudes sont d'un vert foncé à tendance bleuté. Elles contiennent quelques givres légers de fines lamelles de mica noir qui ne troublent pas la clarté de la pierre.

Emeraudes du Pakistan

Les Emeraudes produites sont de petites tailles. Le cristal est d'un vert nuancé de jaune, limpide et vif.

Emeraudes de Sibérie

Les Emeraudes sont d'une couleur intense d'un vert bleuté limpide. Elles comportent des inclusions de carbone, des petits éclats de mica et des aiguilles d'actinotes isolées ou en amas.

La taille de l'émeraude

La forme hexagonale du cristal a inspiré la taille Emeraude de forme octogonale. En sciant le cristal brut par son milieu et dans le sens vertical, on obtient deux cristaux de forme rectangulaire dont les dimensions sont proches de la forme définitive.

Les quatre coins de ce rectangle sont tronqués et facettés de manière à rendre la pierre moins vulnérable aux chocs. La taille est dite taille à pans coupés.

Les Emeraudes sont aussi taillées en forme ovale.

taille de l'emeraude

La taille à degrés a été mise au point spécialement pour l'Emeraude en raison de sa fragilité.

Emeraude taille a degres

Les pierres moins transparentes, plus concentrées en inclusions sont souvent taillées en cabochon.

Le saphir

Le Saphir (Corindon) est, avec le Rubis, le Diamant et l'Emeraude, l'une des 4 pierres précieuses.

Sa couleur bleue varie du ciel le plus pâle au bleu profond des nuits d'Orient.

Etymologiquement, pour certains, le nom de Saphir était traduit du grec sappheiros : bleu ; ou de l'hébreu sappir signifiant "la chose la plus belle". Cela justifierait notamment, l'appellation Saphir bleu, Saphir jaune, Saphir rose, Saphir vert, Saphir blanc.

Par la suite, seule la variété bleue reçut le nom de Saphir.

Historique, gisements et extraction des saphirs

A la fin du XVIIIe siècle, on découvrit que le Saphir (comme le Rubis) était une pierre précieuse de la famille des corindons. Une légende dit que le Saphir préservait de l'envie et qu'elle était la gemme de l'âme.

Le Saphir bleu moins rare que le Rubis, est d'origine magmatique. La roche mère est un granit, une pegmatite ou un basalte.

Les gisements de Saphirs d'importance industrielle se trouvent en Australie, au Sri Lanka (Ceylan), en Thaïlande et Myanmar (ex Birmanie). Il en existe également en Inde (Cachemire) et aux Etats Unis d'Amérique (Etat du Montana).

Australie

Les exploitations Australiennes du Queensland sont connues depuis 1870. La roche mère est le basalte. Les Saphirs sont recueillis des éluvions par lavages.

Leur qualité est très moyenne : les pierres sont d'un bleu profond qui à la lumière artificielle, prennent une couleur d'encre bleu verdâtre et presque parfois noire. Il existe aussi des Saphirs noirs étoilés.

Les mines de la Nouvelle-Galles du Sud produisent, depuis 1918, des Saphirs de belle couleur.

Myanmar (ex Birmanie)

Il existe aussi des gisements alluvionnaires  au nord de la Birmanie près de Mogok, qui produisent des Saphirs, des Rubis et des Spinelles. La roche mère est la pegmatite. C'est dans cette région que fut découvert en 1966, le plus gros Saphir étoilé du monde d'un poids de  63 000 carats (12,6 kg).

Sri Lanka

Au Sri Lanka (Ceylan), les Saphir sont extraits depuis l'Antiquité. Comme pour les Rubis, les gisements se trouvent dans la région de Ratnapura au sud-ouest de l'île. Les Saphirs proviennent d'alluvions, appelées "illam" dans la langue du pays. Ils sont extraits des cailloux et des sables du fond des eaux courantes. La roche mère est un calcaire "dolimitisé" incorporé à du gneiss (sorte de granit).

Les pierres extraites sont généralement bleues myosotis avec une pointe de mauve. Il existe également des variétés jaunes, oranges (padparadscha), vertes, roses, brunes et incolores (ou blanches).

Thaïlande

En Thaïlande (Siam), les deux grandes mines de Saphir sont Bang-Khacha, proche de Chanthabury au sud-ouest de Bangkok et Bo-Ploi au nord-ouest de Bangkok. La roche mère est du basalte et le gisement est de type alluvionnaire et éluvionnaire.

Les Saphirs bleus sont foncés et leur couleur tend vers le vert-bleu.

Cachemire

L'Etat du Cachemire en Inde produit les Saphirs les plus beaux en couleur et en qualité.

La roche mère est un filon de couches cristallines et de pegmatite fortement kaolinisée.

Les gisements se trouvent à plus de 5 000 mètres d'altitude dans la région du Zanskar, au sud-est de Srinagar. Ils sont de type éluvionnaire et les Saphirs extraits sont d'un bleu bleuet profond avec un reflet soyeux.

Les mines sont exploitées depuis 1870 et offrent un faible rendement, ce qui explique que ces Saphirs ont pratiquement disparu du marché et qu'ils sont de loin les plus rares et les plus recherchés.

Montana

En 1894, furent découverts les premiers gisements de Saphirs au Montana (Etats-Unis d'Amérique du Nord). La roche mère est un filon d'andésite. Les techniques d'extraction sont de deux types : l'excavation de la roche mère ou le lavage de gisements alluvionnaires.

Les Saphirs extraits ont une couleur qui varie du bleu pâle au bleu acier.

Divers gisements de Saphirs dans le monde

D'autres gisements sont exploités dans le monde, au Brésil (Etat du Matto Grosso), à l'ouest du Cambodge, au Kenya, en Malaisie, en Rhodésie, à Madagascar, ainsi qu'en Tanzanie.

Parmi les pierres les plus célèbres, on recense :

  • l'Etoile de l'Inde, 536 carats, le plus gros Saphir Etoilé taillé ;
  • l'Etoile de Minuit, Saphir étoilé noir de 116 carats.

Ces deux pierres exceptionnelles sont la propriété de l'American Museum of Natural History de New-York

Le Ruspoli, 135,80 carats, en forme de losange, appartenait à Louis XIV exposé au Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Enfin, le Talisman de Charlemagne est remarquable ; il appartient au Trésor de la Cathédrale de Reims.

La couleur et les propriétés des saphirs

Tout comme le Rubis, la couleur à elle seule ne permet pas de garantir la provenance du Saphir.

La beauté d'un Saphir résulte de la combinaison des critères de couleur, d'intensité et d'homogénéité de celle-ci.

Ce sont les ions de fer et de titane qui donnent au Saphir sa couleur bleue. La présence de vanadium donne aux pierres une teinte violette.  Une teneur moindre en fer produit les tons de jaunes et de verts. Les ions chrome confèrent à la pierre une couleur rose. Mais la couleur la plus recherchée est le bleu bleuet pur.

La dureté est semblable à celle du rubis (indice 9 sur l'échelle de MOHS qui en compte 10).

Cette dureté varie selon les axes directionnels de la pierre. Ce critère a son importance pour la taille de la gemme.

Saphirs Birmans

Sa couleur est généralement un bleu outremer profond velouté assez intense. Certains Saphirs Birmans ont une merveilleuse couleur bleue azur et leur transparence est un peu voilée ce qui donne à la gemme un aspect velouté.

Les inclusions sont de type "soies" (amas d'aiguilles de Rutile). Lorsque les saphirs sont d'une belle couleur et taillés en cabochon, ils atteignent une très grande valeur en raison de la beauté de l'étoile qui apparaît ; ils prennent alors l'appellation de "Saphir cabochon étoilé".

Saphirs de Siam (Thaîlande)

Le bleu de ces Saphirs est plus ou moins vif et certains ont le bleu outremer des Saphirs Birmans. D'autres sont d'un bleu plus verdâtre qui les fait ressembler aux Saphirs d'Australie.

Ils peuvent parfois présenter une alternance de bandes de couleur et de bandes incolores, qui forment ainsi des chevrons ou des hexagones partiels.

Saphirs de Ceylan

Les Saphirs de Ceylan, dont la couleur bleue est principalement dûe à l'oxyde de titane, ont parfois des tons mauves qui s'accentuent à la lumière artificielle. Cela résulte d'une certaine proportion d'oxyde de chrome à l'origine de la couleur des Rubis.

Particularisme des Saphirs de Ceylan

Des Saphirs taillés sur place ont des formes irrégulières, asymétriques de type ovoïde (arrondis d'un coté et presque pointus de l'autre). La culasse couverte de facettes n'est pour ainsi dire jamais centrée. Ce procédé de taille est employé afin de mettre en valeur la couleur du Saphir et de remédier à ses insuffisances ou imperfections. Ainsi, certains saphirs qui apparaissent d'un bleu uniforme et agréable ne doivent ce résultat qu'à une touche de couleur placée au centre de la pointe de la culasse.

Plus rare encore sont les Saphirs Top-color, presque incolores dans toute leur masse et que seule une fine lame bleue sur la table et la couronne les fait paraître d'un bleu profond.

L'inconvénient de ces saphirs est que, vus de profil, ils n'ont pas de couleur. Le risque est qu'ils peuvent être confondus à tors avec des doublets (pierre assemblée résultant du collage d'une portion de pierre naturelle colorée à une pièce de cristal ou de quartz incolore).

Saphirs du Cachemire

Il émane de ces saphirs une impression de somptuosité et de douceur.

Le bleu de ces saphirs est spécial : c'est une couleur bleuet-des-champs, vive et merveilleusement veloutée.

La coloration apparaît répartie dans des zones plus ou moins veloutées en raison de très fines inclusions fibreuses et d'inclusions en forme de « plumes ».

La couleur un peu nuancée de vert dans les autres Saphirs est bleue turquoise dans le Saphir de Cachemire.

Saphirs d'Australie

Leur couleur varie du bleu moyen au bleu très foncé (certaines pierres ressemblent à de l'onyx noir) mais toujours mélangée à du verdâtre et du vert-jaune.

Ces Saphirs ont la plus grande teneur en fer responsable de leurs tons verdâtres.

La structure et les inclusions sont semblables à celle des Saphirs de Ceylan : présence de bandes de couleur rectilignes ou polygonales d'intensité très variées.

Taillés en cabochons, ils font de beaux Saphirs sombres étoilés, dont l'effet d'astérisme comporte 6 et parfois 12 branches.

Saphirs de Païlin (Cambodge)

Ces Saphirs sont de très belle couleur bleu moyen, vif, assez proche des Saphirs de Ceylan, un peu moins nuancé de mauve et plus clair que les Saphirs Birmans. La répartition de la couleur est en bandes ou chevrons comme dans la plupart des Saphirs.

La taille des saphirs

Généralement, les Saphirs sont taillés dans leur pays d'origine. Cette taille n'est pas toujours satisfaisante puisque les lapidaires préfèrent conserver à la gemme son poids maximal.

Ainsi beaucoup de pierres doivent être retaillées par la suite pour leur optimisation en joaillerie.

La taille à degrés et la taille fantaisie (poires, coussins, cœurs, navettes) conservent à la pierre toute sa transparence et sa brillance. Les pierres moins transparentes sont souvent taillées en cabochon.



Achat : diamants - Vente : diamants, diamants de couleur, pierres précieuses, perles de culture, joaillerie

paiement sécurisé