Nos garanties : diamants, pierres précieuses et perles certifiés – Satisfait ou remboursé – Livraison gratuite et assurée

Développement des perles de culture

Les perles de cultures ne sont pas une imitation des perles fines.

Elles sont constituées de cette même matière précieuse qu’est la nacre et sont produites par les mêmes mollusques. Cependant, leur formation est artificiellement provoquée par l’intervention de l’homme.

La culture intensive des huîtres perlières a permis le développement de la perliculture. Pour autant, quelques espèces d’huîtres perlières ne peuvent être cultivées et sont alors pêchées.

De nos jours, les perles de culture représentent 90% du marché mondial des perles.

Principe de la culture

L’homme force les huîtres perlières à produire des perles en introduisant lui-même un corps étranger dans le tissu conjonctif du manteau des huîtres. L’insertion du « noyau  » est une opération très délicate réalisée par les mains habiles d’experts-greffeurs.

Ces noyaux ou nucleus sont constitués par des sphérules de nacre polies, prélevées dans des coquilles d’huîtres d’eau douce d’Amérique du Nord. Ces sphérules sont enveloppées d’un morceau d’épithélium provenant d’un manteau d’une autre huître perlière.

Une fois inséré à l’intérieur de l’huître productrice perlière, ce noyau agit à la fois comme stimulant et comme sac perlier dans lequel sera sécrété la conchyoline.

L’élément essentiel dans la formation d’une perle est l’épithélium de l’huître perlière et non le corps étranger introduit. On pourrait se passer du corps étranger mais la culture des perles prendrait alors trop de temps et ne pourrait être exploitée commercialement. L’introduction du noyau abrège le temps de travail de l’huître.

Il suffit qu’une seule couche recouvre le noyau inséré pour qu’aussitôt, la perle prenne son orient caractéristique.

Conditions de culture des perles d’eau de mer

Les huîtres perlières d’eau de mer greffées sont placées à l’intérieur de claies ou paniers, suspendus à des radeaux en bambou ou à des cordes tendues entre deux bouées.
Ces cages sont plongées dans des baies marines appelées « fermes », entre deux et six mètres de profondeur.

La température, la salinité et le taux d’oxygène de l’eau jouent un grand rôle dans le développement des mollusques qui y séjournent trois à quatre années (ils ont alors sécrété une couche de nacre de 0,8 à 1,2 mm  d’épaisseur autour du noyau).

Les huîtres doivent être nettoyées plusieurs fois par an pour éviter l’envahissement des polypes, poissons, crabes et divers parasites, qui peuvent décimer la culture en privant les huîtres d’oxygène nécessaire à leur croissance.

Les périodes favorables à la récolte des perles sont les mois d’hiver lorsque la sécrétion de la nacre est interrompue : les perles ont alors un éclat particulièrement beau.
Elles sont retirées des huîtres, lavées, séchées et triées selon leur forme, leur dimension, leur couleur et leur qualité.

La sécrétion perlière cesse au bout de la septième année.

Conditions de culture des perles d’eau douce

Au Japon, la culture des perles d’eau douce existe depuis les années 50 au nord de Kyoto dans le lac Biwa.
Dans les huîtres perlières cultivées en eau douce (dont Hyriopsis schlegeli), on introduit des morceaux d’épithélium carrés, la plupart du temps sans noyau.

La taille exceptionnelle de ces mollusques (20 cm x11 cm) permet à l’homme de réaliser, pour chaque greffe, jusqu’à 10 insertions dans chaque moitié de l’huître.

Chaque insertion donne naissance à un sac perlier au bout d’un an ou deux.
Les perles produites ont un diamètre de 6 à 8 mm, mais sont rarement rondes.
Elles sont retirées des huîtres, puis enveloppées d’un nouvel épithélium. Elles sont alors réintroduites, en tant que noyau, dans une autre huître de la même espèce, afin que la régularité de leur forme soit améliorée.

La durée de vie d’une huître perlière d’eau douce est de 13 ans. Mais une fois greffée, elle ne produit de la nacre que pendant 3 ans.
Les perles d’eau douce sont cultivées entre 1 et 2 mètres de profondeur.

La production des perles d’eau douce peut atteindre un rendement de 60 %, notamment en raison d’un moins grand nombre de prédateurs et de parasites.

La Chine est actuellement le leader mondial de la production des perles d’eau douce. Elles sont produites par des moules perlières élevées dans des lacs ou des étangs. C’est le cas au centre d’aquaculture du District de Qingpu (Shanghaï).

Trois principales espèces de moules perlières sont cultivées :

  • Cristaria plicata
  • Hyriopsis cumingii
  • Anodonta woodiana

Une fois greffées elles sont à nouveau immergées pendant deux années, suspendues individuellement à un fil vertical
La qualité des perles ainsi produite est très variable.

exploitations des huitres perlières

 

certification giacertification Laboratoire_francais_gemmologiecertification SSEF

vente de diamants

MASSILIA-DIAMANT, c’est 30 années d’expérience dans le diamant et les pierres précieuses au service des clients. C’est à présent un espace de vente en ligne destiné aux particuliers mais aussi aux professionnels de la joaillerie. Toutes les gemmes : diamants, rubis, saphirs, émeraudes, perles de culture sont certifiées par des laboratoires de gemmologie indépendants.  Notre site s’affiche aussi en anglais et en espagnol pour être accessible à une clientèle anglophone et hispanophone.