Nos garanties : diamants, pierres précieuses et perles certifiés – Satisfait ou remboursé – Livraison gratuite et assurée

LE DIAMANT ET LA MOISSANITE.

Le diamant cette pierre précieuse mythique est bien présente dans l’imaginaire des gens. Le diamant que tout le monde apprécie et qui fait rêver toutes les femmes mérite bien sa réputation. Mais il existe une pierre fabriquée par l’homme, et surtout elle est beaucoup moins onéreuse que le diamant, c’est la moissanite.

C’est le chimiste français Henri Moissan qui découvre en 1905 du carbure de silicium dans une météorite à Canyon Diablo en Arizona. C’est bien plus tard que l’on a donné en son honneur à ce minéral rare le nom de « moissanite ».

Bien que ces deux pierres soient assez proches il existe des différences notables. Le diamant est une minéral naturel qui est présent sur notre planète depuis des millions d’années, et même si on a pu trouver des présences de moissanite à l’état naturel, elle est en fait le résultat d’une action chimique de l’homme. C’est une pierre de synthèse.

A première vue les deux pierres semblent identiques, mais en fait il n’en est rien. C’est vrai qu’elles ont des similitudes lorsqu’elles sont toutes les deux taillées par exemple en taille brillant. La densité du diamant est beaucoup plus importante que celle de la moissanite. La densité du diamant se situe entre 3,517 et 3.52 alors que la densité de la moissanite varie entre 3,21 et 3,23. La définition de la densité dans le dictionnaire est le rapport de la masse d’un certain volume d’un corps à celle du même volume d’eau, pour le diamant c’est le poids spécifique.

Actuellement toutes les formes de taille qui existent pour le diamant, brillant, poire, cœur, taille émeraude etc…. sont aussi présentes pour la moissanite de synthèse, ce qui fait que l’on peut s’offrir à moindre coût cette pierre de synthèse qui à tout les aspects du diamant mais qui est beaucoup moins chère.

Mais je veux revenir sur la façon de différencier la moissanite par rapport au diamant, en particulier pour le grand public qui n’aurait pas tout les éléments pour observer et reconnaître une moissanite par rapport au diamant, tant les deux pierres semblent identiques.

Tous les professionnels pour la reconnaissance de cette pierre, mettent en avant par l’observation avec une loupe 10x, la double réfraction qui se caractérise par le doublement des facettes lorsque l’on observe la moissanite par la couronne, la présence d’inclusions verticales, semblable à des aiguilles perpendiculaires à la table, ou bien par l’utilisation de testeurs électroniques.

Afin de savoir si l’on est en présence d’une moissanite ou d’un diamant, mais uniquement lorsque  la pierre est taillée en forme de brillant, c’est d’appliquer la formule arithmétique du Gemological Institute of America.

Avec un leveridge (appareil de mesure pour pierres précieuses) je mesure le diamètre maximal et le diamètre minimal de la pierre, puis la hauteur de la table à la pointe, et ensuite j’applique le coefficient  du G.I.A. (0,0061) ; diamètre maximal multiplié par le diamètre minimal, ce résultat que je multiplie par la hauteur, puis que je multiplie par le chiffre 0,0061, et j’obtiens un chiffre qui normalement correspond au poids d’un diamant, qui est le poids théorique. Mais en présence de la moissanite, le résultat de la pierre pesée, qui s’affiche sur ma balance à carats ne correspond pas avec mon calcul, je suis perplexe !

En réalité le poids de la  moissanite sera toujours moindre que le poids d’un diamant qui a les mêmes dimensions, c’est normal cela est dû à sa densité. Donc il y aura toujours un écart inférieur qui varie entre 8 et 10 %. Je prends un exemple ; un brillant de 1 carat et plus qui mesure entre 6,6 mm et 6,5 mm, et dont la dimension de la table à la pointe est de 4,2 mm pèsera : 6,6 x 6,5 = 42,90 x 4,2  = 180,18 x 0,0061 = résultat 1,099 carat, par contre le poids de la moissanite oscillera entre 0,99 carat et 1,01 carat (- 8 à 10%) en fonction de l’épaisseur du rondiste.

Dans le cas du diamant avec ce calcul il se peut que son poids réel soit plus important que le poids théorique calculé, cette situation n’a rien d’inquiétant, c’est tout à fait normal. Cela résulte de la façon dont le diamant a été taillé.

Pour  les différentes formes de moissanite autre que la forme brillant (cœur, poire, rectangle, ovale etc…), le calcul du G.I.A. n’est plus applicable puisque la forme plus compliquée ne se prête pas à une formule de calcul modélisée. Il reste donc l’examen le plus sur à mon avis, c’est de ce procurer du Iodure de Méthylène, s’il n’est pas interdit à la vente, de plonger la moissanite dans ce produit, et vous serez surpris de la voir flotter, alors que si vous plongez un diamant dans le produit celui-ci va lentement glisser au fond du récipient.

L’indice de dureté de la moissanite est de 9,5 sur l’échelle de Mosh, alors que celui du diamant est de 10.

L’ultime recours pour tous ceux qui n’ont pas de testeur électronique, pas d’Iodure de Méthylène, c’est d’utiliser un pointeau en diamant, et de rayer la pierre à tester. Il n’y a que le diamant qui peut altérer la dureté de la moissanite.

 

 

 

certification giacertification Laboratoire_francais_gemmologiecertification SSEF

vente de diamants

MASSILIA-DIAMANT, c’est 30 années d’expérience dans le diamant et les pierres précieuses au service des clients. C’est à présent un espace de vente en ligne destiné aux particuliers mais aussi aux professionnels de la joaillerie. Toutes les gemmes : diamants, rubis, saphirs, émeraudes, perles de culture sont certifiées par des laboratoires de gemmologie indépendants.  Notre site s’affiche aussi en anglais et en espagnol pour être accessible à une clientèle anglophone et hispanophone.